Ouvrir la recherche
Actualité

Police municipale parisienne : une police au plus proche du terrain

Mise à jour le 24/09/2021
Le Conseil de Paris Ville a voté en juin dernier la création d'une police municipale parisienne (PMP) afin de répondre aux attentes des Parisien·ne·s en matière de sécurité.
La concrétisation du projet de police municipale, annoncé par la Ville de Paris dès 2019, nécessitait le vote d’une loi par le Parlement. Promulguée le 25 mai 2021, cette loi ne concerne pas seulement la police municipale parisienne, mais plus généralement les polices municipales de France. Le déploiement de cette future police sur le territoire parisien se fera à l’automne. Un effectif de 5 000 agent·e·s à l'échelle parisienne est prévu à la fin du mandat.

Quelles seront les missions de la police municipale ?

Son objectif est d'être visible tout au long de la journée, présente dans tous les quartiers en fonction des besoins, au contact direct des habitants, sur l’espace public afin de résoudre les problèmes du quotidien et de prévenir les conflits.

Comment s’organisera-t-elle ?

Dix-sept divisions de tranquillité publique seront créées, composées d’agent·e·s identifié·e·s comme étant « au service des Parisiens ». Paris sera découpée en microquartiers et les policiers municipaux qui y patrouilleront connaîtront leur quartier, les personnes qui y vivent et qui y travaillent (commerçants, gardiens, etc.).

Comment sera-t-elle équipée?

Les agent·e·s actuel·le·s sont déjà doté·e·s d’un bâton de défense, d’une bombe lacrymogène, d'une paire de menottes et d'un gilet pare-balles. Ils·Elles seront également équipé·e·s de caméras piétons pour protéger et garantir la transparence de leurs actions envers les Parisien·ne·s. Ils·Elles n’auront pas d’armes létales.

Une formation commune avec des spécificités locales

La formation des futurs policiers municipaux est assurée par une école des métiers de la sécurité propre à Paris, créée au printemps 2021. La Ville de Paris a souhaité intégrer à la formation initiale des agents quatre modules spécifiques prioritaires : une formation aux gestes qui sauvent, une contre le harcèlement de rue, une contre les violences faites aux femmes et une contre les LGBTphobies.
De plus, la Ville de Paris mettra en place des formations complémentaires, véritable spécificité parisienne sur la lutte contre les discriminations (sensibilisation aux questions du handicap, à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme), l’aide aux victimes, la prévention des rixes et l’accompagnement des publics en grande précarité. Ces formations seront assurées en lien avec des associations parisiennes.

Plus d'info

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations